Jade - Stratagemme

AccueilGemme PassionnémentPierres ornementalesJade

Jade

Ce sont les Espagnols qui baptisèrent cette pierre «piedra de ijada» (pierre des flancs) lors de la conquête des Amériques, qui devint « jade ». Cette pierre passait pour préserver des coliques néphrétiques. Il est à noter que le mot néphrite vient du mot grec « nephros » signifiant « rein ».

Le jade est en Chine la pierre précieuse par excellence. Dès la plus haute antiquité, il est le témoin important de l’histoire du pays. Dans les temps préhistoriques, on fabriquait des armes car le jade possède une grande résistance aux chocs. Sa dureté, sa beauté, son poli en ont fait la gemme préférée des Chinois.

D’une grande dureté, le jade est difficile à travailler requérant différents abrasifs utilisés avec de l’eau pour obtenir le poli exaltant de la pierre et des outils particuliers, comme des scies, des meules et des forets, ainsi que des tours, pour permettre à l’ouvrier de tailler, sculpter, graver.

Dans la famille du jade, on distingue deux types de pierres :

  • le jade jadéite
  • le jade néphrite

De nos jours, c’est le jade jadéite qui est considéré comme du jade véritable, ce qui imposa des prix très supérieurs à ceux de la néphrite car ses couleurs sont d’un vert beaucoup plus vif et plus translucide. Sa densité est supérieure à celle de la néphrite et sa dureté également. A polissage égal, la jadéite est plus brillante que la néphrite. Le toucher s’en ressent. Le jade jadéite est principalement produit au Myanmar (Birmanie).

La jadéite peut avoir différents coloris, blanc, rose, orange, brun, noir, mais les variétés et les plus appréciées sont celles d’un vert émeraude très intense appelé « jade impérial », dû au chrome couplé à une faible concentration en fer, et les mauves, dont la couleur révèle la présence de traces de manganèse.

Les couleurs du Jade néphrite vont du gris-blanc au vert soutenu. Il peut avoir des inclusions de graphite, de limonite (néphrite aux reflets rouge), de magnétite (noir) ou de feldspath (blanches).

Plus la teneur en fer est élevé dans le jade, plus le minéral sera sombre.

Bien que la couleur générale soit le facteur le plus important qui lui donne sa valeur, on ne peut pas négliger sa translucidité, sa texture et sa structure.

La qualité du jade est déterminée par les critères des 3 C:

Couleur
Nuance
: pureté du vert.
Saturation
: très important pour les couleurs vertes et lavandes.
Ton
: le ton idéal est moyen, ni trop clair, ni trop foncé.
Répartition
: égale dans toute la pierre.
Clarity(pureté) 
Se réfère aux imperfections qui pourraient diminuer la pureté : défauts, inclusions visibles à l’œil nu, etc.
Cut(façonnage)

S’ajoutent également deux facteurs T :

Translucidité : Semi-transparente
Les pierres opaques ou avec « nuages » sont de moindres valeurs.
Texture
Intimement liée à la transparence. Plus la texture est fine, meilleure est la transparence.

Pour plus d’information, je vous invite à visiter le site « Jade jadéite » de Stephen Rosenberg, gemmologue diplômé de l’AIGS de Bangkok.

Et sur wikipedia, des articles sur le maw sit sit et sur le jade.